INCLUSION NUMÉRIQUE Régulation renforcée pour une connexion durable

Au lendemain de l’annonce de l’ARTEC (Autorité de régulation des technologies de communication) d’émettre des sanctions immédiates contre les opérateurs téléphoniques favorisant l’octroi des cartes SIM au public, sans respect de l’enregistrement, le ministre de tutelle, Neypatraiky Rakotomamonjy a révélé une fermeté affichée. « Cette décision est dans la logique d’une politique menée par l’ARTEC depuis sa mise en place car elle est garante des réglementations en vigueur dans le domaine des TIC. Nous devons prendre nos responsabilités et agir fermement surtout quand il en va de la sécurité publique. Au-delà du secteur lui-même, comme les TIC contribuent au développement de tous les autres secteurs économiques, pour encourager le développement du numérique et assurer sa durabilité, il faut combattre ces menaces. Ce qui implique le renforcement d’un écosystème numérique. Nous nous efforçons à réglementer efficacement le secteur des télécommunications et des TIC et assurer la normalisation des services auprès des opérateurs privés et des usagers», a-t-il annoncé.

Accès. L’inclusion numérique, notamment auprès de la jeunesse, figure parmi les priorités des dirigeants actuels, d’après le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, qui s’est référé sur la politique du président Hery Rajaonarimampianina. «Sans perdre de vue les Objectifs du Développement Durable (ODD), le taux de pénétration des TIC à Madagascar de 2015 doit être multiplié au minimum par deux pour accueillir la mise en place de la société de l’information et du savoir. Le risque d’exclusion provoqué par la fracture numérique, ne doit pas être une fatalité pour Madagascar et nous devons combler l’écart », a-t-il soutenu. Après une distribution de près de 30 000 Tablettes et Téléphones aux différents Lycées et CEG dans tout Madagascar sur 2 ans, le défi de cette année pour combattre la fracture numérique, est d’atteindre les zones les plus enclavées. Alors que le lancement du CyberBus a été annoncé l’an dernier, elle est effective cette année. Ce bus équipé, sillonne les zones les plus reculées pour initier les locaux à l’utilisation de l’internet et les convaincre à en faire un outil.

Antsa R. MIDI MADAGASCAR